|

    • Français
    • Anglais

    22
    Jan

    3 questions à nos intervenants : Graham Smith, Directeur de l’activité Finance Durable, Banque d’Investissement, HSBC

    Quels sont, à vos yeux, les principaux enjeux – énergétiques notamment – du développement de la mobilité électrique ?

    Le principal enjeu, c’est l’accroissement du nombre de stations de recharge et donc leur financement par les acteurs du marché. Constructeurs automobiles, énergéticiens, groupes pétroliers, gouvernements : qui va payer ? Quand on sait que dans beaucoup de pays, les véhicules électriques représentent moins de 2 % du parc automobile, on comprend la frilosité du secteur privé à réaliser des investissements qui mettront sans doute des années à générer un retour. Si les gouvernements veulent que le véhicule électrique se développe rapidement, ils vont devoir s’engager sur cette question.

    De quelle manière le groupe HSBC est-il impliqué sur ce marché ? Quels sont vos principaux projets ?

    Nous regardons l’intégralité des activités composant la chaîne de valeur du véhicule électrique : l’extraction énergétique, la production de cellules de batteries, la production de batteries, la production de pièces de véhicules, l’assemblage, les smart grids, la seconde vie et le recyclage des batteries – et bien sûr, nous sommes attentifs à tous les changements générés par le développement du véhicule électrique : la révolution du MaaS (Mobility as a Service), le véhicule connecté, le paiement en ligne, les services numériques et le traitement des données… Et nous nous intéressons à tous les types de véhicules : voitures, vans, bus, camions.

     

    Qu’attendez-vous de ces deux journées de colloque ?

    Mon souhait est que ce Forum aborde les problématiques du secteur selon une approche terrain – en étant ouvert sur les enjeux réels afin d’offrir des solutions concrètes aux différents acteurs présents.

    Share Post: