|

  • fr
  • en

15
Jan

En Finlande, le secteur des transports mobilisé pour une croissance durable

La Finlande est l’un des trois pays partenaires du forum Energy for Smart Mobility 2019, avec l’Espagne et le Japon. Des entreprises et experts de ce pays nordique seront présents à Marseille les 14 et 15 mars 2019. Le pays s’est engagé dans une véritable révolution de son secteur des transports qui ambitionne de réduire ses émissions de gaz à effet de serre jusqu’à 50% d’ici 2030. À long terme, l’objectif est même une transition vers un système de transport à zéro émission.

Une réglementation intelligente et une citoyenneté active sont nécessaires pour atteindre cet objectif. Le volume des émissions de gaz à effet de serre liées aux transports peut être réduit de trois manières : 1/ en réduisant le nombre de véhicules-kilomètres parcourus et en améliorant l’efficacité énergétique du système de transport, 2/ en utilisant le développement technologique des véhicules (par exemple, les véhicules électriques) et 3/ en éliminant progressivement les combustibles fossiles tout en adoptant des carburants renouvelables et moins polluants.  

Mobility as a service

La Finlande s’emploie à réduire le nombre de véhicules-kilomètres conduits, notamment dans les zones urbaines. Mobility as a Service (la mobilité en tant que service) et le transport partagé y jouent un rôle majeur. Mobility as a Service est un modèle de prestation de services de transports durables qui constitue une alternative à l’utilisation de la voiture particulière en permettant l’utilisation personnalisée d’un ensemble de moyens de transport publics et privés. Les nouveaux services utilisent les transports en commun, la marche et le vélo, offrant ainsi à plus de personnes la possibilité de se déplacer sans avoir à utiliser une voiture privée.

Pour faciliter cette évolution, la Finlande a récemment adopté une loi sur les services de transport, qui crée les conditions préalables à la numérisation des transports et à l’émergence de nouveaux modèles économiques. Son objectif principal est la fourniture de services de transport orientés client.

2 000 euros pour l’achat d’un véhicule électrique

La Finlande a également adopté une loi sur le soutien à l’acquisition de voitures électriques et à la conversion des voitures particulières à essence ou éthanol. Une aide de 2 000 euros sera ainsi accordée pour l’achat d’une voiture entièrement électrique ou pour la location à long terme. En outre, la part physique du contenu énergétique en biocarburant dans tous les carburants pour le transport routier passera à 20% d’ici 2020 et 30% d’ici 2030 (obligation de distribution).

Récemment, un groupe d’experts sur la politique de climat des transports, relevant du ministère des Transports et des Communications, a élaboré un projet de plan d’action pour éliminer les émissions de gaz à effet de serre dans les transports intérieurs à l’horizon 2045. Dans cette proposition, la solution pour des transports sans carbone consiste à développer des voitures à faibles émissions, des carburants renouvelables, à réduire le kilométrage des voitures particulières et à intensifier les modes de transport durables.