|

  • Français
  • Anglais

5
Déc

Faurecia et Michelin dans la mobilité hydrogène

(@SYMBIO)

Michelin, leader mondial des pneumatiques et de la mobilité durable, et Faurecia, entreprise technologique leader de l’industrie automobile, ont officialisé la création de « Symbio, a Faurecia Michelin Hydrogen Compagny », une co-entreprise regroupant l’ensemble de leurs activités dédiées à la pile à hydrogène et ayant pour ambition de devenir un leader mondial de la mobilité hydrogène

Une co-entreprise constituée autour d’un double savoir-faire

La complémentarité de Michelin et Faurecia permet de proposer une gamme complète de systèmes de pile à hydrogène couvrant tous les cas d’usage de la mobilité. Faurecia apporte son savoir-faire technologique sur la mobilité à hydrogène et le fruit des travaux de R&D réalisés avec le CEA (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives). De son côté, Michelin apporte le savoir-faire de sa filiale Symbio, équipementier fournissant des kits de piles à hydrogène associés à une offre de services et des activités de conception et de production.

Une ambition mondiale

Michelin et Faurecia vont engager un premier investissement de 140 millions d’euros dans la co-entreprise afin d’accélérer le développement de piles à combustible de nouvelles générations, lancer la production en série et accroitre l’activité en Europe, en Chine et aux Etats Unis. Symbio ambitionne de capter 25% de parts de marché et de réaliser un chiffre d’affaires d’environ 1.5 milliard d’euros en 2030. La co-entreprise disposera à terme de trois sites industriels afin d’alimenter les principaux marchés automobiles mondiaux : l’Europe, l’Asie et les Etats-Unis.

La demande pour la mobilité électrique devrait considérablement augmenter d’ici 2030, selon les deux groupes. La part de l’hydrogène atteindra alors 2 millions de véhicules dont 350 000 camions. Seule solution zéro émission complémentaire aux voitures électriques à batterie, la technologie hydrogène est incontournable pour accélérer le déploiement de l’électromobilité.

Share Post: