|

    • Français
    • Anglais

    17
    Sep

    Le CEA veut développer l’hydrogène pour la mobilité

    Trois questions à Thierry Priem, Responsable Programme Stockage et solutions de flexibilité au CEA, partenaire premium de la prochaine édition du Forum Energy for Smart Mobility, les 6 & 7 octobre.

    E4SM : Quelles sont les priorités du CEA dans le domaine de la mobilité durable ?

    Thierry Priem : J’en indiquerai plusieurs. D’abord le développement de solutions technologiques pour la mobilité décarbonée : de nouvelles générations de batteries, des matériaux aux modules et systèmes intégrant l’électronique de gestion (BMS, Battery Management System), des briques technologiques de la filière hydrogène. Production par électrolyse, stockage embarqué, composants et systèmes des piles à combustible, le développement d’électronique de puissance pour la chaîne de traction électrique avec différents niveaux d’hybridation batterie/pile à combustible, nouvelles générations d’aimants permanents avec faible teneur en matériaux critiques (terres rares)… Ensuite, la conception, l’intégration et le retour d’expérience de la chaîne de traction batterie/pile à combustible. Nous contribuons également au développement de carburants de synthèse. Et enfin, nous réalisons des analyses multicritères : technico-économiques, environnementaux, réglementaires…

    E4SM : Est-ce que vous pouvez nous parler d’une innovation ou d’une actualité de cette rentrée ?

    Thierry Priem : 2020 a été l’année de définition de stratégies nationales dans de nombreux pays, avec une place importante accordée à l’hydrogène. Nous travaillons beaucoup sur ce domaine, de plus en plus présent pour la mobilité lourde avec un engouement pour le stockage cryogénique de l’hydrogène.

    E4SM : Qu’attendez-vous de votre participation à la 4e édition du Forum E4SM ?

    Thierry Priem : Des rencontres et échanges avec les acteurs économiques de la mobilité durable.

    Share Post: