|

    • Français
    • Anglais

    8
    Juin

    Recharge intelligente : Jedlix accélère

    Alors que se profile la 4 e édition du Forum « Energy for Smart Mobility », les 6 et 7 octobre prochains, E4SM se penche sur les vainqueurs du concours de start-up de la 1ère édition, en 2018. Lauréat dans la catégorie « Infrastructures et énergie », Jedlix cherche à réduire les coûts de la recharge électrique et se lance dans le vehicle-to-grid. Guillaume Vanstraelen, Business Developer France de la start-up, filiale du groupe néerlandais Eneco, nous détaille ces avancées.

    E4SM : Comment a évolué la société depuis son prix au concours de start-up en 2018 ?

    Guillaume Vanstraelen : En 2019, nous avons lancé un service B2B2C de recharge intelligente à domicile pour les véhicules électriques de Tesla, Audi, BMW, Jaguar etc. Ce service, gratuit et disponible dans les app stores, permet entre autres de réduire sa facture d’électricité en rechargeant pendant les heures creuses ou super-heures, ou encore à partir d’un tarif dynamique. Si l’utilisateur est client chez un de nos fournisseurs d’énergie partenaires, il peut gagner jusqu’à 2 centimes par kWh rechargé. Nous avons aujourd’hui plus de 10.000 véhicules électriques enregistrés sur notre plateforme dans 7 pays (Pays-Bas, Belgique, France, Allemagne, Norvège, Suisse et Royaume-Uni), et nous cherchons à étendre le service à plus de marques.

    E4SM : Quel souvenir gardez-vous de votre participation à E4SM ?

    GV : J’ai beaucoup aimé les tours de table, en petits groupes, avec des échanges entre acteurs différents. Il est toujours intéressant de voir comment la perspective et l’approche des uns peuvent enrichir celles des autres.

    E4SM : Quels sont vos projets clés pour les prochains mois ?

    GV : Dans les semaines à venir, deux de nos clients, le Groupe Renault et Hyundai, lancent respectivement en Europe et en Hollande leurs services de recharge intelligente avec notre plateforme. Ce sont des étapes importantes pour que la recharge intelligente devienne la norme grâce à l’engagement des constructeurs, des opérateurs d’infrastructure de charge, des fournisseurs d’énergie et des consommateurs. En France, nous travaillons aussi à l’expérimentation des véhicules électriques pour les services système au sein d’un projet que nous avons annoncé il y a quelques mois avec RTE et Renault. Ces services d’agrégation et d’équilibrage du réseau sont une opportunité pour créer de la valeur pour le réseau et les véhicules électriques.

    Propos recueillis par Floréane Marinier

    Share Post: