|

    • Français
    • Anglais

    13
    Sep

    VE : Comment passer à un marché de masse ?

    L’édition 2018 des journées de l’électro-mobilité de l’Avem a lieu à Cagnes-sur-Mer (Alpes-Maritimes) du 20 au 22 septembre 2018. Entretien avec Jean-Paul Faure, président de l’association pour l’Avenir du véhicule électro-mobile (Avem).

    Quels seront les temps forts de l’édition 2018 des journées de l’Avem ? 

    Cette deuxième édition va comporter comme l’an passé un colloque qui regroupera des experts français et étrangers et, nouveauté cette année, un Salon de la mobilité durable qui se tiendra le samedi 22 septembre et sera ouvert au grand public. On y retrouvera évidemment des véhicules électriques à 2 ou 4 roues mais aussi des services liés à l’électro-mobilité ainsi que des collectivités publiques ou des entreprises privées qui témoigneront de leurs initiatives, de leurs succès et aussi des difficultés rencontrées. Pour le colloque, nous avons décidé, cette année, de le centrer sur un thème qui nous paraît important : “véhicule électrique : comment passer d’un marché de niche à un marché de masse?”. Cela nous semble être un défi majeur si nous voulons franchir le grand pas qui est nécessaire pour faire de l’électro-mobilité le cœur de notre mobilité.

    Le marché des véhicules électriques vient de franchir le cap des 4 millions de vente dans le monde, selon BNEF, et le rythme s’accélère. Est-ce vous constatez également cette tendance favorable en France ? 

    Oui le marché s’accélère mais il faut se méfier des pourcentages. En effet, nous partons d’une base de départ très faible et des grands pourcentages ne font pas des grands volumes. Comme indiqué précédemment, nous pensons que des initiatives doivent être prises pour franchir un cap. Ces initiatives sont dans tous les domaines : prix des véhicules, disponibilité de ceux-ci, disponibilité et facilité d’utilisation des bornes sur la voie publique mais aussi dans les entreprises et dans les logements collectifs.

    Quelles sont pour vous les priorités pour accélérer la croissance de l’électromobilité ? 

    Le prix des véhicules est un obstacle majeur, de mon point de vue. Avec l’augmentation des volumes, les prix devraient baisser mais si on croit vraiment à l’avenir de l’électro-mobilité, une baisse des prix serait un élément majeur de rapide augmentation des volumes. C’est évidemment un pari sur l’avenir pour les constructeurs mais l’opportunité est majeure. La facilité de se recharger est un autre axe de développement. La disponibilité de bornes est évidemment importante mais la facilité de leur utilisation au travers de l’interopérabilité est tout aussi importante. Enfin l’accompagnement des acheteurs de véhicules électriques est essentiel. Nous avons des appels à l’AVEM de personnes qui ont acheté un véhicule électrique et qui sont un peu perdues quant à son utilisation. Les constructeurs pourraient s’appuyer sur des structures comme l’AVEM pour développer des outils pédagogiques de formations des utilisateurs de véhicules électriques.

    Share Post: